Vermiculite : votre isolant contient-il de l’amiante ?

Si votre maison a été construite ou rénovée avant les années 90, il est difficile d’en deviner la méthode d’isolation choisie tant il y a eu d’options : fibre de verre en natte, cellulose soufflée, uréthane giclée ou même vermiculite. Ce dernier choix, populaire entre les années 1940 et 1980, peut s’avérer problématique selon sa provenance, car il peut contenir des fibres d’amiante amphibolique. Et vous, sauriez-vous dire quel produit isolant se retrouve chez vous ? Lisez notre chronique et apprenez-en plus sur la vermiculite et voyez comment la reconnaître.

La vermiculite se présente sous forme de petites granules dont la teinte varie de l’argent-or au brun-gris semblable à du mica (voir photo ici-bas). Si votre maison a été construite avant les années 1990, il est possible qu’elle soit isolée avec de la vermiculite pouvant contenir des fibres d’amiante amphibolique. Une visite dans l’entretoit vous permettra de déterminer la nature du produit isolant utilisé dans votre domicile. Si vous y retrouvez de la vermiculite, vous devrez passer à la prochaine étape qui consiste à déterminer si elle contient ou non de l’amiante amphibolique.

 

 

Image 1. L’aspect granuleux de la vermiculite est bien visible sur cette image

La vermiculite en provenance de la mine de Libby au Montana est reconnue pour contenir un taux élevé d’amiante amphibolique. Extrait de la mine entre 1920 et 1990, cet isolant de vermiculite se vendait principalement, mais pas exclusivement, sous la marque Zonolite® Attic Insulation. En fait, dans ses bonnes années, la mine de Libby comptait pour plus de 70% de la production mondiale de vermiculite. Les produits en provenance de cette mine sont très peu utilisés depuis le milieu des années 1980 et ne sont plus disponibles depuis une bonne dizaine d’années.

 

Image 2. S’il y a de la vermiculite dans l’entretoit, il est possible que des emballages y soient encore présents.

Le principal problème de l’amiante contenu dans l’isolant de vermiculite tient du fait que ses fibres sont très friables et qu’elles se détachent facilement. Au moindre mouvement ou agitation de l’isolant, les fibres légères d’amiante se retrouvent dans l’air où elles deviennent susceptibles d’être respirées par les occupants. La gravité des effets d’une exposition à l’amiante dépend directement de la concentration et la grosseur des fibres dans l’air, de la durée et de la fréquence des expositions ainsi que du moment auquel remonte la première exposition. Inspirées en grande quantité, les fibres d’amiante peuvent causer la formation de tissus cicatriciels qui gênent la respiration dans les poumons (amiantose) et même mener au développement du cancer du poumon.

Toutefois, il importe de préciser que les travailleurs de la construction qui sont appelés à entrer souvent en contact avec des produits contenant de l’amiante sont beaucoup plus à risque que les occupants d’une maison. En général, ces derniers ne se rendent pas ou très peu dans l’entretoit où ils sont plus susceptibles de remuer des fibres d’amiantes et par conséquent d’en respirer. Mais les dangers pour la santé ne constituent pas le seul inconvénient pour les maisons où l’on en retrouve : la seule présence d’isolant de vermiculite peut s’avérer un frein lors d’une transaction immobilière.

Imaginez que vous mettiez votre maison sur le marché et qu’un couple d’acheteurs potentiels fasse faire une inspection préachat par un professionnel du bâtiment. Un bon inspecteur doit être en mesure d’identifier la vermiculite, de lever l’alarme et de recommander fortement de procéder à l’analyse d’un échantillon. Et si le résultat s’avère positif pour l’amiante. Les acheteurs potentiels exigent que vous procédiez au retrait de l’isolant contaminé ou que vous diminuiez votre prix en conséquence. Et combien cela peut-il vous coûter ? Cela peut varier entre quelques milliers de dollars à quelques dizaines de milliers de dollars selon que l’isolant se retrouve dans l’entretoit uniquement ou s’il y en a aussi dans les murs, ce qui est plus difficile à retirer.

Si vous savez que vous avez de la vermiculite comme isolant dans l’entretoit, pourquoi ne pas procéder à l’analyse d’un échantillon et savoir à quoi vous en tenir. Si le résultat se révèle négatif, vous pourrez conserver précieusement le rapport du laboratoire dans le but de rassurer des acheteurs potentiels et justifier votre prix de vente dans le cas d’une éventuelle transaction immobilière.

Si au contraire, le résultat démontre la présence d’amiante dans l’isolant, vous saurez au moins à quoi vous en tenir et pourrez agir sans tarder pour minimiser les impacts sur votre santé et celle de vos proches. Pour ce faire, vous pouvez empêcher quiconque de se rendre dans l’entretoit sans être muni d’un masque protecteur adéquat, n’y entreposez rien afin de minimiser les allées et venues et assurez-vous de sceller toutes les fissures, trous et autres ouvertures entre la partie habitable du bâtiment et l’entretoit. Ainsi, vous minimiserez les risques d’expositions à des fibres d’amiante amphibolique en suspension dans l’air. Un excellent moyen de déterminer les ouvertures entre les deux parties est d’effectuer un test d’infiltrométrie (contactez-nous pour plus d’information sur le test d’infiltrométrie).

Si vous avez un doute quant à la nature de votre isolant ou si vous avez de la vermiculite dans l’entretoit et désirez procéder à son analyse, nous vous invitons à communiquer avec notre service à la clientèle. Nos inspecteurs sont là pour effectuer le prélèvement de l’échantillon pour vous.

Si toutefois il est aisé pour vous de vous déplacer dans l’entretoit, nous vous suggérons d’y aller avec notre service d’analyse de la vermiculite faites-le-vous-même disponible en ligne présentement. Profitez de notre promotion pour le faire vous-même et économisez temps et argent !

QU’EST-CE QUE L’AMIANTE AMPHIBOLIQUE

Amiante  ou vermiculite ?  Si votre maison est isolée avec un vieux produit de vermiculite, il est justifié de croire, jusqu’à preuve du contraire, qu’il peut contenir de l’amiante amphibolique.  Toutefois, la simple présence d’un isolant de vermiculite ne signifie pas automatiquement qu’il y a aussi présence d’amiante.  La vermiculite est un minerai semblable au mica utilisé dans la confection d’une panoplie de produits grâce à ses caractéristiques isolantes et ignifuges.  De son côté, les fibres d’amiante amphibolique sont très résistantes aux températures élevées, mais sont problématiques par leur nature friable.

 

À ce sujet, saviez-vous que…

  • seul le minerai extrait de la mine Libby au Montana entre 1920 et 1990 cause des inquiétudes
  • les produits de cette mine sont très peu utilisés depuis le milieu des années 1980 et ne sont plus disponibles au Canada depuis une dizaine d’années
  • l’amiante est sans danger, sauf si l’air que vous respirez contient des fibres de ce produit
  • les concentration d’amiante dans l’air varient selon que l’on bouge , déplace ou brise des matériaux en contenant
  • Santé Canada recommande de ne JAMAIS enlever de l’isolant contenant de l’amiante soi-même
  • l’exposition à l’amiante amphibolique peut causer l’amiantose, le mésothéliome et le cancer du poumon

 COMMENT PEUT-ON RÉDUIRE LES RISQUES ?

Tous les propriétaires de maison dont leur habitation est isolée avec un isolant à base de vermiculite devraient faire effectuer l’analyse en laboratoire d’un échantillon de l’isolant en question. Si vous craignez ou savez être aux prises avec un problème de vermiculite contenant de l’amiante, il y a quelques précautions à prendre :

  • Le laissez aucun enfants jouer dans l’entretoit
  • Informez quiconque doit se rendre dans l’entretoit pour y travailler
  • N’entreposez rien au grenier s’il y a le moindre risque de soulever des fibres d’amiante
  • Si vous devez vous rendre dans l’entretoit, portez un masque adéquat
  • Sceller toutes fissures ou trous entre l’endroit où se trouve l’isolant et les parties habitables
  • Ne JAMAIS enlever de l’isolant contenant de l’amiante vous-même

Source:  http://legault-dubois.ca/vermiculite-et-amiante/

À propos de l'auteur
21 articles à son actif

JESSICA POIRIER-KNITEL

121 queries in 0,988 seconds.
À propos de ce site
Outils